Technologie d’aide TA pour les élèves MR (DGEO ou institutions spécialisées)

Notre centre de compétence peut intervenir dans toutes les situations pour autant que les élèves relèvent de l’art.11 de la Loi vaudoise sur l’enseignement spécialisé (LES, 2015 – MR ou mesures renforcées).

En 10 points, le processus d’une intervention de la cellCIPS

1. Réseau

La première rencontre : la mise en place d’un réseau pluridisciplinaire est essentielle avant toute action. Ce réseau sera l’occasion de récolter de chaque intervenant (enseignants, thérapeutes, responsable pédagogique, PRessMITIC et les parents) les difficultés et besoins de l’élève.
Cet échange permettra alors de déterminer quels outils (iPad ou ordinateur ou autre) et quels logiciels seront nécessaires pour venir en aide à cet élève. Il est important que ce réseau ait lieu avant la demande à l’OAI, afin que celle-ci soit en adéquation avec les besoins de l’élève. Ces derniers sont axés sur le social et les loisirs en lien avec l’école.
La présence du PRessMITIC est essentielle, car elle permet de savoir ce qui est en place au niveau technique dans l’établissement et ce qu’il sera possible de proposer à l’élève.
Ce réseau est initié par la direction pédagogique de l’établissement en collaboration avec la cellCIPS.
S’il s’avère que la TA (technologie d’aide) est nécessaire à l’élève, nous discuterons de la mise en place et du rôle de chacun.
La cellCIPS, propose alors un système de dossier partagé dans un Cloud, pour l’échange des documents scolaires que l’élève complètera avec son outil numérique. Voici un schéma de cette organisation :

Télécharger le PDF

2. Choix de l’outil

Après avoir entendu les ressources et difficultés de l’élève/l’enfant, ensemble nous choisirons le meilleur outil. Selon notre expertise, les éventuelles prescriptions du médecin ou des thérapeutes, l’âge de l’enfant et selon les tests déjà effectués dans la pratique.
Nous proposons parfois de tester différents outils avant de prendre la décision finale.

3. Infrastructure et logisitique

Il y a également à prendre en compte les infrastructures et la logistique technique de l’établissement/de l’école. C’est le PRessMITIC1 ou le RI2 qui pourra donner ces indications), raison de sa présence à ce premier réseau.

4. Demande OAI

Une demande AI peut-être faite par les parents avec l’aide des spécialistes.
Mais le délai d’attente étant plus ou moins long, il sera peut-être nécessaire que l’établissement, si c’est possible, prête un appareil en attendant. Les parents ont peut-être la possibilité de l’acheter en avance ou d’autres arrangements peuvent être trouvés.
Toutes les informations concernant une éventuelle demande de financement à l’OAI seront communiquées lors de ce réseau. Nous décidons à ce moment si la demande doit être différée ou pas en raison d’un essai préalable de matériel.
Dans le cas où la cellCIPS ne peut intervenir, les parents peuvent soit remplir le formulaire en ligne soit le télécharger pour le remplir manuellement en se rendant sur cette page.

5. Préparation avant la formation

L’équipe pluridisciplinaire et les parents mettent place ce qui est nécessaire pour le système de technologie d’aide, avec l’aide des ressources de la cellCIPS. Création des adresses mail, création des Dropbox (ou similaires) et mise en lien, demandes des identifiants pour le Wifi etc.

Formation

Une fois le système mis en place, la cellCIPS aide à sa finalisation et vient former les différents professionnels à l’utilisation de ces outils.
Dans certaines situations où cela est nécessaire, nous pourrons faire la formation en deux temps. La première partie concernera l’équipe pédagogique et sera axée sur la distribution du travail (au format numérique) et le moyen de transmission du travail à l’élève, par ex : Dropbox. Ensuite la famille et parfois l’élève (selon son âge), se joindront à l’équipe pédagogique pour la formation qui porte plus sur l’utilisation des outils d’annotation.
Vous trouverez le détails de ces formations sur cette page.

6. Combien d’interventions/formations?

Nous intervenons autant de fois que nécessaire (selon nos disponibilités), en présentiel ou à distance et ce jusqu’à ce que l’équipe soit à l’aise.

7. Bilan et complément(s) de formations

Après 2-3 mois d’utilisation de l’outil numérique, nous mettons en place une nouvelle réunion pour faire un bilan de l’utilisation de la technologie d’aide, voir ce qui a fonctionné et ce qui reste à améliorer, quels problèmes subsistent.
Une fois le système en place, nous restons à disposition pour un complément de formation si nécessaire.

8. Transition

En fin d’année scolaire et surtout s’il y a changement d’enseignant(e) ou de cycle ou d’établissement, il est important de communiquer sur la technologie d’aide pour favoriser la transition et permettre à l’élève de continuer à utiliser ses outils.
Il faut en effet remettre en place le système avec la nouvelle équipe, former les nouveaux intervenants. La cellCIPS reste à disposition pour la formation de la nouvelle équipe pédagogique, au besoin.

9. Rôle de la PRessMITIC de l’établissement

Le PRessMTIC est une ressource pour l’équipe d’enseignants et veille à ce que le côté technique fonctionne.
Dans l’idéal, nous comptons également sur le PRessMITIC pour former l’équipe pédagogique suivante.

10. Passage DGEO-EPS ou EPS-DGEO

Il est important de bien communiquer sur la technologie d’aide et l’utilisation du moyen auxiliaire par l’élève, si ce dernier quitte l’enseignement ordinaire pour aller dans une institution ou s’il réintègre l’enseignement ordinaire après un passage en institution.
En effet, il faut que les professionnels soient au courant de l’utilisation de l’outil et qu’ils puissent être formés. Si la cellCIPS est intervenue pour la 1ère mise en place, elle peut à nouveau le faire sur la demande de l’établissement.

 

1PRessMITIC = personne ressource médias, images, technologies de l’information et de la communication (versant plutôt pédagogique)

2RI = Répondant ou responsable informatique (versant plutôt technique)

Share