Le B.A.-BA de l’annotation

Avec le COVID-19 l’école se fait à distance. Beaucoup d’enseignants envoient des documents aux élèves à faire depuis la maison. Mais plusieurs élèves n’ont pas d’imprimante. Pour certains, c’est aussi compliqué de travailler avec le papier-crayon.
Voici donc des informations utiles pour savoir comment procéder pour annoter vos documents. Les informations ci-dessous sont plus précisément pour les appareils Apple, choix du canton de Vaud pour les écoles. Mais nous vous donnons aussi des solutions PC et Androïd dans la mesure de nos possibilités.

 

1. Si vous travaillez avec un serveur autre que Dropbox ou iCloud, il faudra télécharger votre document. En effet, celui-ci ne pourra pas être annoté en ligne.

Si vous utilisez une Dropbox, vous pouvez juste ouvrir le document, l’annoter et le refermer sans le télécharger.

 

2. Si votre document est un PDF texte avec la reconnaissance de caractère possible, vous pouvez utiliser la synthèse vocale pour faire lire la consigne par l’ordinateur. Pour cela, il faut d’abord l’activer.

 

 

Vous pouvez savoir si votre document est un PDF texte en cliquant dessus. Si c’est un PDF image, vous aurez le document en entier sélectionné et vous ne pourrez pas prendre une phrase avec la sélection pour la faire lire.

 

Voici le tutoriel pour activer et utiliser la synthèse vocale sur Apple :

activer et utiliser la synthèse vocale sur l’iPad et le MAC

Pour les PC, on peut utiliser le ruban Word et sa fonctionnalité de lecture. On a également le lecteur immersif de Microsoft. On a aussi l’application libre de droit Balabolka à télécharger et installer.

Pour les tablette Androïd : Il faut également activer la synthèse vocale dans les réglages : Paramètres => Accessibilité => Sélectionner pour parler. Si l’option n’existe pas, mettre à jour ou installer talkback. Une bulle apparaîtra sur l’écran, il suffira de presser dessus et de sélectionner le texte pour qu’il soit parlé.

Voir aussi ici pour plus de possibilités.

 

3. Une fois que l’élève a pu lire la consigne, il peut annoter le document pour ses réponses. Sur l’ordinateur MAC on utilise Aperçu, sur l’iPad on peut utiliser PDF Expert (la version gratuite est suffisante), sur un PC on va utiliser Adobe pour annoter.

Tutoriel pour annoter sur l’iPad : annoter avec PDF Expert

Tutoriel pour annoter sur l’ordinateur MAC : annoter avec Aperçu

Tutoriel plus complet pour utiliser l’ordinateur pour faire les fiches : Mise en place d’une TA

Sur PC, on utiliser Adobe Reader pour annoter les document. Vous pouvez aussi utiliser le lecteur immersif de Microsoft si vous avez Office 365. Voici une vidéo qui vous le présente.

Sur Androïd et PC : le logiciel Xodo.

Pour plus de possibilités d’aide, voir aussi notre page dédiée.

 

4. On peut aussi avoir des outils d’aide pour l’écriture (voir aussi notre page dédiée):

La dictée vocale permet de dicter le texte à l’iPad ou l’ordinateur.

Voici un tutoriel pour son activation et utilisation sur les appareils Apple : Dictée vocale

On peut aussi utiliser Lexibar ou WordQ, pour commencer, utiliser les versions d’essai de 30jours.

Sur l’iPad il peut être intéressant d’ajouter le clavier Phonowriter, gratuit.

 

5. Partage des fichiers. Une fois l’exercice fini, il s’agit de le “rendre” à l’enseignant.
Depuis Dropbox on referme la fiche et l’enseignant pourra voir le travail de l’élève. Si on a téléchargé la fiche pour pouvoir la travailler, il faudra la renvoyer par mail par exemple ou la remettre dans le drive d’origine.

 

 

Share

Vous êtes…

Vous êtes enseignant “ordinaire” ou enseignant spécialisé, débutant ou chevronné, familier avec l’informatique ou non.
Votre responsabilité en tant que thérapeute vous amène à mieux gérer les outils de technologie d’aide.
Vous êtes personne ressources pour le numérique, vous êtes concernés par cette accessibilité et ces nouveaux logiciels.
Votre rôle dans la direction de l’école vous oblige à entrer dans ces outils.
Vous êtes parents et vous voulez que votre fils.fille puisse bénéficier de toute l’aide voulue indispensable.

Enseignant.e ou
thérapeute

Personne-ressource pour le numérique

Responsable d’établissement ou membre d’une Direction

Parents

Share

Prestations

La cellCIPS (cellule cantonale de coordination en informatique pédagogique spécialisée et Centre de compétences pour l’éducation numérique, outil d’aide et d’accessibilité) accompagne, dans le canton de Vaud, les responsables d’établissement, les enseignants, les enseignants spécialisés, les thérapeutes partenaires et les parents dans la mise en place des outils numériques dans les établissements.


Accompagnements

Vous voulez mettre en place un outil d’aide pour un élève bénéficiant de mesures renforcées (MR) ?
Nous vous accompagnons à bien le faire. Nous intervenons dans l’école ordinaire (DGEO) et dans les écoles spécialisées (SPJ – SESAF).
–> Mise en place d’une technologie d’aide pour un élève à mesures renforcées.

Vous êtes personnes ressources (éducation numérique – PRessMITIC), nous pouvons vous aider.
Nous vous soutenons et vous formons, directement dans vos écoles de pédagogie spécialisée.
Nous vous accompagnons dans le suivi pédagogique des activités numériques.
–> Soutien des personnes ressource en éducation numérique dans les institutions et à l’ECPS.

 


Formations

Nous formons des enseignant.e.s et autres professionnel.le.s
La cellCIPS propose des formations dans l’école ordinaire (DGEO) et dans les écoles spécialisées (SPJ – SESAF).
Ces formations permettent aux professionnel.le.s d’accompagner les élèves bénéficiant d’outils d’aide ou dans les activités pédagogiques MITIC.
–> Formation d’établissement sur l’accessibilité et la technologie d’aide

Nous vous aidons à penser “Accessibilité et Conception universelle de l’apprentissage (CUA)”
Notre Centre de compétences propose des sensibilisations à l’accessibilité.
Toutes les ressources doivent être utilisables pour tous les élèves.
Avec le numérique, la pédagogie universelle ou Conception universelle de l’apprentissage sont plus facilement mises en place en classe.
–> Conception universelle de l’apprentissage ou Pédagogie universelle

Nous proposons des outils en ligne pour la prévention internet et pour le soutien à nos interventions
Nous mettons à disposition enseignant.e.s des documents, des liens et des marches à suivre pour la prévention internet.
À voir dans notre rubrique « Documents et outils ». Nous accompagnons aussi les institutions dans les actions de prévention.
–> Actions de prévention pour les institutions et ressources pour les établissements DGEO.

 


Ressources

Nous mettons à votre disposition des documents et des outils
De par notre expertise et nos diverses expériences et partages dans la pratique, nous vous proposons plusieurs outils et tutoriels pour vous aider dans votre utilisation des outils numériques.
N’hésitez pas à nous contacter si besoin. Vous pourriez ainsi contribuer à augmenter le nombre de ressources à disposition.
–> Ressources iPadOS, macOS, jouets connectés, matériel pour la prévention, robotique

Aides pour…
Un des prérequis à l’inclusion est de pouvoir minimiser (voire éliminer) les obstacles. Ces freins empêchent un.e élève d’apprendre.
La technologie permet clairement une plus grande flexibilité dans la manière d’aborder l’apprentissage et les contenus liés.
Elle permet d’aller au plus près des préférences et des compétences de l’élève, notamment à travers des options propres au profil de l’apprenant.e à besoins particuliers.
–> Les aides technologiques pour la lecture, l’écriture, le calcul, etc…

FAQ ou Foire aux questions
Vos questions ou FAQ… et quelques réponses toutes en un article ! Parce que, souvent, nous pouvons recouper vos interrogations et donner des réponses à tous. Le pour tout n’est par contre pas encore d’actualité.
–> Vos questions ou FAQ… et quelques réponses toutes en un !

 


Qui peut faire appel à nous ?

La cellCIPS accompagne, dans le canton de VAUD, des élèves au bénéfice de mesures renforcées de pédagogie spécialisée (MR). Chaque acteur de l’école vaudoise peut faire appel à la cellCIPS : établissements de la scolarité obligatoire, institutions spécialisées, écoles de formation, associations, thérapeutes, etc…

Votre élève ne bénéficie pas de mesures renforcées dans le canton de Vaud ?
Dans ce cas, adressez-vous à votre direction d’établissement ou à votre direction pédagogique cantonale.
Vous trouvez aussi plusieurs informations utiles pour les mises en place d’outils sur ce site et des ressources dans la partie “documents et outils”.

 

Share

Jouets connectés

Les objets connectés, ce sont par exemple:

  • un jouet en peluche relié à un bouton-contacteur,
  • un bouton pour enregistrer des messages 
  • un gros bouton pour allumer un appareil de ménage ou de cuisine.

Vous pouvez utiliser ces objets dans une classe d’enseignement spécialisé, avec tous les élèves. Si vous utilisez ces objets souvent et dans la classe, ils aident vraiment les élèves. 

Les élèves d’une classe sont tous très différents. Ils n’ont pas le même handicap. Ils ont des difficultés différentes. Il y a des élèves qui ne parlent pas. Il y a des élèves qui ont de la peine à bouger. Il y a des élèves qui ne savent pas comment jouer avec les autres. C’est très important pour ces élèves d’apprendre à être ensemble, mais ils sont souvent tout seuls avec un adulte pour s’occuper d’eux. 

On peut travailler avec tous les élèves avec les objets connectés. On peut aussi faire travailler les élèves ensemble, en groupe. C’est comme ça que les élèves peuvent apprendre à mieux jouer et travailler ensemble.

Les élèves qui ont un polyhandicap ou un trouble de l’autisme ne peuvent pas beaucoup communiquer. Ils ont de la peine à savoir comment montrer qu’ils sont là et comment agir sur les choses autour d’eux. Ils ont de la peine à choisir des choses ou à montrer ce qu’il veulent. Ils ont besoin d’aide pour faire presque tous les gestes de la vie de tous les jours. Ils ont peu d’échanges avec les autres.

Si vous utilisez des jouets avec des boutons-contacteurs ou des boutons pour enregistrer des messages, ces élèves peuvent participer aussi au jeu ou à l’activité avec les autres.

Si tous les élèves utilisent les objets connectés souvent, ils les connaissent bien et ont l’habitude. Peut-être que plus tard, certains élèves auront besoin d’une technologie d’aide. L’assurance-invalidité (AI) accepte de payer pour une technologie d’aide seulement si l’élève comprend comment utiliser un contacteur et sait faire des choix par exemple. Tous les élèves peuvent déjà s’entraîner pour être plus prêts à utiliser une technologie d’aide quand ce sera le moment.

Nous avons du matériel pour faire des démonstrations ou pour faire des essais. Si vous êtes une personne-ressources pour le numérique dans une institution SESAF, nous pouvons vous prêter:

  • plusieurs jouets connectés
  • des boutons-contacteurs
  • plusieurs sortes de boutons pour enregistrer des messages
  • un PowerLink, un appareil pour allumer et éteindre n’importe quel appareil électrique en utilisant un bouton-contacteur.

Si vous voulez apprendre à vos collègues à utiliser ces objets connectés dans les classes de votre école ou si vous voulez acheter des objets connectés, nous pouvons aussi vous aider.

Nous voulons aussi mettre ensemble des informations autour de ces objets:

  • ce que des enseignants ont déjà faits avec ces objets et qui était bien
  • des idées de ce qu’on pourrait faire avec ces objets avec les élèves
  • des questions que des enseignants se posent 
  • des réponses que d’autres enseignants ont trouvées.

Nous pouvons aussi donner des conseils techniques pour utiliser les objets connectés. Nous pouvons réfléchir à des bonnes solutions pour acheter ou adapter des objets pour les utiliser avec les élèves en classe.

Par exemple, si vous voulez adapter un jouet ou un appareil à pile (acheté dans n’importe quel magasin) pour l’utiliser avec un bouton-contacteur, nous avons une adresse. Un monsieur peut remplacer l’interrupteur (où on allume l’appareil) par une prise pour brancher le bouton-contacteur. Cela ne coûte pas trop cher (30 à 40 francs) et le matériel fait aussi partie du prix. Voici les coordonnées d’une personne qui fait cela très bien:  M. Pierre-Alain OGAY –  Rte Courtes-Poses – 1609 Saint-Martin FR – Tél. +41 79 661 37 24

Au Congrès CSPS « Transformation numérique : aubaine ou écueil pour la pédagogie spécialisée ? » à Berne le 27 août 2019, nous avons présenté un atelier sur les objets connectés dans la classe d’enseignement spécialisé. Vous pouvez voir la présentation en suivant ce lien.

Share

Le numérique en classe

Vous êtes enseignants et utiliser tableau blanc (ou noir) fait partie de votre quotidien.
Vous avez, dans votre classe ou dans votre école, accès à des ordinateurs, à des tablettes.

Pour vous, c’est un plus. C’est un outil à grande valeur ajoutée et il vous rend de fiers services.

Peut-être souhaiteriez-vous prendre connaissance des apps que nous aimons proposer.

Nous pensons que les tablettes vont de plus en plus faire partie du matériel de classe. Plus légers, moins encombrants et dotés d’une autonomie plus grande, les iPads sont en plus dotés de caméras pour filmer ou prendre des photos. Aujourd’hui, nous constatons que la majorité des besoins pour l’éducation au numérique est largement couverte par l’iPad. >> apps pour iPadOS

 

Parfois, en classe, un ordinateur peut s’avérer pratique (plus grand, plus de logiciels traditionnels). Pour faire certaines recherches ou visionner des tutoriels, c’est effectivement un plus d’avoir un écran de 19′ par exemple. Peut-être y a-t-il un accès à des portables. La cellCIPS propose quelques apps et réglages pouvant aider à accompagner et soutenir des élèves à besoins particuliers. Aujourd’hui, nous travaillons avec des machines préparées par le CIPEO (centre d’informatique pédagogique pour l’école obligatoire) et c’est le “master cantonal” qui y est déployé, avec des logiciels reconnus pour tous. >> lien sur le master 2011 (!)

 

Les activités débranchées sont également à l’honneur dans nos classes. Elles permettent de limiter les temps sur les écrans mais aussi d’ouvrir l’horizon sur la science informatique. Ainsi, des activités en robotique sont de plus en plus fréquemment menées dans nos écoles.
>> Activité Thymio – 2011 (!)
>> “La pensée computationnelle comme soutien aux apprentissage” par la Fondation Entre-Lacs (2018)

 

La pédagogie universelle et permettre l’accessibilité pour tous sont des points très importants à nos yeux. Une conférence donnée dans un cadre romand à Sierre peut vous montrer les grandes lignes de notre action. Les grands thèmes de la conception universelle de l’apprentissage y sont évoqués.
>> Pédagogie universelle et accessibilité (2017)

Share

Aides pour…

Comment et pourquoi entrer dans la technologie d’aide?
Quel est le domaine où l’élève montre des besoins, parce qu’il est freiné, gêné pour l’apprentissage?
Les exemples listés ci-dessous évoquent quelques pistes, simples d’accès et aisément mises en place dans la plupart des cas.
Certains logiciels peuvent être payants (c’est parfois le bon choix pour ne pas subir des publicités p.ex.).

 

Lire

 

Écrire

 

Annoter

Annoter

Calculer

Organiser

Organiser

Voir

Entendre

Parler

Interagir

Share

Vive 2019 !

La cellCIPS vous souhaite de belles fêtes!

Dans ses “news” du 21 août 2018, le DFJC écrivait :  «L’éducation au numérique est la première priorité de l’école vaudoise lors de cette rentrée scolaire 2018. Ce chantier a désormais des fondations et une feuille de route.» 

La cellCIPS, en tant que cellule cantonale de coordination en informatique pédagogique spécialisée, continue de soutenir les établissements (ordinaires ou de pédagogie spécialisée) afin que les élèves MR (mesures renforcées) puissent trouver les outils de technologie d’aide répondant au mieux à leurs besoins particuliers. Ce travail de fond – en réseau pluridisciplinaire – d’analyse des besoins et des ressources, de formation et d’accompagnement, de suivi aussi, reste et restera notre priorité numéro 1. Nous visons également à ce que nos partenaires et usagers puissent monter en compétences afin d’être, le plus ergonomiquement et naturellement possible, autonomes dans la gestion du numérique aidant.

Lire la suite

Share

La cellCIPS vous invite n°12 – Les écrans et outils connectés en TA (technologie d’aide)… après l’école obligatoire et pour les adultes ? Le 29.11.18 à la HEP Vaud.

La cellCIPS vous invite n°12 a abordé plus spécifiquement les temps où la TA n’est plus gérée dans l’école obligatoire ou TEM (transition école métier). L’élève devient apprenti, l’apprenti devient travailleur (dans une structure protégée ou non), l’apprenti est aussi résident dans un foyer.

  • La TA mise en place a-t-elle toujours sa place dans le système pré-professionnel ou professionnel ?
  • Les structures pour adultes sont-elles préparées à accueillir ces jeunes habitués aux TA ?
  • Le niveau de compétence des professionnels est-il suffisant ?
  • Les directions sont-elles sensibilisées aux TA, sont-elles outillées pour prendre le relais ?
  • Les entreprises jouent-elles le jeu ?

Ci-après, notre présentation en ligne, consultable sur un navigateur :  cellcips.ch/cellcipsinvite12

Lire la suite

Share

Référentiel de compétences MITIC pour les enseignants spécialisés

Un référentiel de compétences pour l’enseignant a été créé au sein de l’ECES.

Download the PDF file .

Télécharger le PDF (4Mb)

Il est composé de 2 parties. La première partie concerne les compétences requises pour un enseignant qui intervient auprès d’un élève bénéficiant d’une technologie d’aide (ordinateur ou tablette). La seconde partie propose divers projets en lien avec les outils numériques pouvant être mis en place auprès d’élèves à besoins particuliers (ou non).

Lire la suite

Share

Le robot Thymio présenté à Payerne, à l’école d’En Guillermaux

Thymio petit robot malin EPFL Lausanne Le 13 septembre 2011, mon collègue Christophe Schneider et moi-même, présentions dans le cadre de notre première “La cellCIPS vous invite” le robot Thymio. Depuis, cette petite merveille technologique a fait son chemin, dans nos écoles spécialisées comme dans les établissements “ordinaires”.

Bravo à Céline Dupré, de l’École En Guillermaux de Payerne (Fondation de Verdeil) pour son investissement auprès de ses élèves avec Thymio. Veuillez trouver ci-dessous, issu d’un article paru le 11 juillet sur verdeil.ch, le document relatant cette expérience.

Vous trouverez des compléments utiles sur la page dédiée également : verdeil.ch/guillermaux/?page_id=1374

 

Lire la suite

Share