Jouets connectés

Les objets connectés, ce sont par exemple:

  • un jouet en peluche relié à un bouton-contacteur,
  • un bouton pour enregistrer des messages 
  • un gros bouton pour allumer un appareil de ménage ou de cuisine.

Vous pouvez utiliser ces objets dans une classe d’enseignement spécialisé, avec tous les élèves. Si vous utilisez ces objets souvent et dans la classe, ils aident vraiment les élèves. 

Les élèves d’une classe sont tous très différents. Ils n’ont pas le même handicap. Ils ont des difficultés différentes. Il y a des élèves qui ne parlent pas. Il y a des élèves qui ont de la peine à bouger. Il y a des élèves qui ne savent pas comment jouer avec les autres. C’est très important pour ces élèves d’apprendre à être ensemble, mais ils sont souvent tout seuls avec un adulte pour s’occuper d’eux. 

On peut travailler avec tous les élèves avec les objets connectés. On peut aussi faire travailler les élèves ensemble, en groupe. C’est comme ça que les élèves peuvent apprendre à mieux jouer et travailler ensemble.

Les élèves qui ont un polyhandicap ou un trouble de l’autisme ne peuvent pas beaucoup communiquer. Ils ont de la peine à savoir comment montrer qu’ils sont là et comment agir sur les choses autour d’eux. Ils ont de la peine à choisir des choses ou à montrer ce qu’il veulent. Ils ont besoin d’aide pour faire presque tous les gestes de la vie de tous les jours. Ils ont peu d’échanges avec les autres.

Si vous utilisez des jouets avec des boutons-contacteurs ou des boutons pour enregistrer des messages, ces élèves peuvent participer aussi au jeu ou à l’activité avec les autres.

Si tous les élèves utilisent les objets connectés souvent, ils les connaissent bien et ont l’habitude. Peut-être que plus tard, certains élèves auront besoin d’une technologie d’aide. L’assurance-invalidité (AI) accepte de payer pour une technologie d’aide seulement si l’élève comprend comment utiliser un contacteur et sait faire des choix par exemple. Tous les élèves peuvent déjà s’entraîner pour être plus prêts à utiliser une technologie d’aide quand ce sera le moment.

Nous avons du matériel pour faire des démonstrations ou pour faire des essais. Si vous êtes une personne-ressources pour le numérique dans une institution SESAF, nous pouvons vous prêter:

  • plusieurs jouets connectés
  • des boutons-contacteurs
  • plusieurs sortes de boutons pour enregistrer des messages
  • un PowerLink, un appareil pour allumer et éteindre n’importe quel appareil électrique en utilisant un bouton-contacteur.

Si vous voulez apprendre à vos collègues à utiliser ces objets connectés dans les classes de votre école ou si vous voulez acheter des objets connectés, nous pouvons aussi vous aider.

Nous voulons aussi mettre ensemble des informations autour de ces objets:

  • ce que des enseignants ont déjà faits avec ces objets et qui était bien
  • des idées de ce qu’on pourrait faire avec ces objets avec les élèves
  • des questions que des enseignants se posent 
  • des réponses que d’autres enseignants ont trouvées.

Nous pouvons aussi donner des conseils techniques pour utiliser les objets connectés. Nous pouvons réfléchir à des bonnes solutions pour acheter ou adapter des objets pour les utiliser avec les élèves en classe.

Par exemple, si vous voulez adapter un jouet ou un appareil à pile (acheté dans n’importe quel magasin) pour l’utiliser avec un bouton-contacteur, nous avons une adresse. Un monsieur peut remplacer l’interrupteur (où on allume l’appareil) par une prise pour brancher le bouton-contacteur. Cela ne coûte pas trop cher (30 à 40 francs) et le matériel fait aussi partie du prix. Voici les coordonnées d’une personne qui fait cela très bien:  M. Pierre-Alain OGAY –  Rte Courtes-Poses – 1609 Saint-Martin FR – Tél. +41 79 661 37 24

Au Congrès CSPS « Transformation numérique : aubaine ou écueil pour la pédagogie spécialisée ? » à Berne le 27 août 2019, nous avons présenté un atelier sur les objets connectés dans la classe d’enseignement spécialisé. Vous pouvez voir la présentation en suivant ce lien.

Share

Interagir

 

Interagir avec son environnement. Passer par un iPad ou par un ordinateur.

L’interaction avec un clavier, une souris (ou un trackpad) peut être difficile. Il s’agit parfois de pouvoir utiliser des boutons ou switch connectés. https://www.apple.com/ch-fr/shop/ipad/ipad-accessories/accessibility

Notre expérience a montré que la technologie bluetooth, bien que possible, était parfois capricieuse. Nous lui préférions aujourd’hui des interfaces filaires.

On peut aussi interagir avec son environnement grâce aux jouets connectés. Notre coordinatrice PRessMITIC Valérie Froidevaux peut vous aider à mettre en place des activités dans votre établissement.

Le Voice Control sur Mac and iOS d’une puissance vraiment incroyable ! À tester en français.— Apple https://youtu.be/aqoXFCCTfm4 

 

 

Share

Organiser

 

Organiser mais aussi s’organiser.

Se rappeler des échéances (ou des tâches) est facilement activable avec Rappels (sur ordinateur ou tablette). https://support.apple.com/fr-ch/guide/reminders/welcome/mac

Il est également possible de lier le rappel à la géolocalisation (par exemple quand on arrive sur un lieu ou qu’on le quitte).

L’agenda, partagé par l’école ou un prof, pourra également servir de soutien.

Utiliser le logiciel Notes permet de classer ses différentes informations (issues de photos p.ex.) et de les distribuer dans des dossier.
Le partage étant ensuite une belle ressource utile.

Une représentation en schéma heuristique permettra de mieux visualiser (par le choix sélectif de certaines branches) les actions à entreprendre, les étapes d’un projet.

Share

Voir

 

Voir par l’écoute. Voir par l’agrandissement.

Pour des personnes non ou mal-voyantes, VoiceOver est LE réglage qui leur permettra de contrôler leur appareil, de prendre connaissance d’écrits mais aussi de contenus de photos. macOS et iOS

Adapter l’écran avec une inversion de couleur (intelligente) ou le zoomer sont également des réglages précieux qu’il s’agit d’activer si la perception est plus difficile. La loupe pourra également grandement nous aider afin d’agrandir des détails.

La fonction “lecteur” sur Safari (lien) ou sur FireFox (ou par l’extension Mercury Reader sur Chrome) sont encore trop peu connues.
Et pourtant elles permettent de travailler sur le choix des polices et sur les contrastes lorsqu’on navigue dans les articles d’un site internet.

Le tout sans pub.

 

Share

Parler

 

Parler avec la machine, c’est possible et c’est précieux.

Soit parce que le langage oral n’est pas possible, soit parce qu’il est difficile, la communication alternative et augmentée (CAA) peut être d’un grand secours.

Écrire le texte (avec le clavier, tout en s’aidant de la prédiction de mots) et le faire lire par la synthèse vocale vient en aide à toute personne en difficulté de lecture. iOS et macOS

Des outils plus spécialisés pourront également être utilisés. À noter que notre Centre de compétences est en cours de tests comparatifs sur quelques apps, dont les plus importantes à lire ci-dessous.

  • GoTalk Now pour iPad est une app très performante, augmentée des pictos PECS; cet environnement est simple à comprendre, simple à mettre en place également et comprend deux types de pages différents :
    • les tableaux CAA traditionnels avec des pictos
    • mais également la possibilité d’ajouter à une photo des zones sensibles, ce qui est réellement un plus. Chaque zone sensible ou picto peut être activée par contacteur et peut enclencher des actions : sons ou phrases, musiques, vidéos, liens, etc…  https://itunes.apple.com/ch/app/gotalk-now/id454176457?l=fr&mt=8 L’interface de programmation, en anglais, n’est pas un problème tant elle est intuitive.
  • Proloquo2Go pour iPad présente de nombreuses possibilités supplémentaires, notamment par la possibilité qu’il offre de proposer dès le départ un vocabulaire de base. La flexion grammaticale étant possible, c’est un outil plus adapté pour des personnes ayant acquis de bonnes bases de communication et dotées de bonnes compétences cognitives. L’outil, plus complexe dans son approche (utilisation ou édition), est indiqué lorsque les exigences sont plus grandes (y compris par rapport aux voix d’enfants disponibles, aux langues, aux partages possibles – mail, facebook, etc…). https://www.assistiveware.com/fr/produits/proloquo2go
  • Snap+Core First pour iPad est également une application de CAA que nous testons. https://apps.apple.com/fr/app/snap-core-first/id1072799231 La bonne accessibilité du vocabulaire de base et du vocabulaire spécifique permet de construire des phrases, avec un lot de phrases préconçues. Entièrement modifiable mais la structure de base est déjà proposée.

 

Share

Calculer

 

Calculer plus facilement, avec l’ordinateur ou la tablette (ou le smartphone).

La calculette est forcément un outil qu’il s’agit de privilégier. Truc et astuce : sur un iPhone ou un iPad, coucher la tablette et la calculette devient… scientifique. https://support.apple.com/fr-afri/guide/iphone/iph1ac0b5cc/ios

Siri peut également être utilisé pour faire un calcul.

 

MyScript Calculator (pour iPad, 3.-, lien)  peut s’avérer très intéressant également pour poser des calculs avec le doigt (ou mieux, le stylet).

 

 

Share

Écrire

 

Différents outils peuvent s’avérer très utiles pour l’aide à l’écriture.

La prédiction de mots, embarqués sur les machines ou fournie par des logiciels tiers, en est une.

  • L’élève peut ainsi
    • se concentrer sur les accords et la conjugaison…
    • accélérer sa prise de note ou ses réponses par écrit…
    • peut enrichir ses choix,
    • augmenter sa production (moins d’angoisse de la page blanche) et sa rapidité
    • favorise son apprentissage d’une langue étrangère
  • Prédiction sur iPadOS
  • Pour iPadOS, le clavier à 3.- Keedogo Plus. Il permet d’avoir des lettres plus grosses et des voyelles en couleur sur l’iPad, ainsi que les touches simplifiées.
    Il y a moins d’éléments et du coup l’élève retrouve mieux les lettres. Il y a également une bonne prédiction de mots.
  • Pour macOS, même si la prédiction est possible avec certains logiciels comme Textedit (lien)  nous proposons volontiers WordQ – lire mathetmots.com/eu-fr/boutique/produit/23/wordq-4-windows-et-mac (nota bene pour VD : des licences sont disponibles sur demande, élèves MR)
    –> voir aussi la recherche de Mme Froidevaux à ce sujet
Share

Entendre

  • Une personne mal-entendante peut profiter des réglages accessibles tant sur l’ordinateur que sur ses appareils iOS.
  • Les réglages permettent de passer en audio “mono” mais aussi de faire clignoter l’écran si un signal d’alerte retentit.
  • Le site d’Apple référence des soutiens génériques https://www.apple.com/fr/accessibility/mac/hearing/

 

 

 

Pour aller plus loin : https://alternatic.ch/surdite

 

Share

Lire

La synthèse vocale vient en aide à toute personne en difficulté de lecture.

La lecture avec cette synthèse vocale facilite le déchiffrage, lorsque l’élève est en difficulté.
Pouvoir écouter plusieurs fois une consigne, c’est important parfois et cela facilite la compréhension !

Pour que la synthèse vocale puisse être utilisée, il faut l’activer dans les réglages :

Sur l’ordinateur : réglages

Sur l’iPad : réglages

Travailler sur le choix des polices… et sur la grandeur des lettres, pour une meilleure accessibilité de nos textes.
Voir cellcips.ch/ped-universelle-accessibilite/

Coloriser des sons ou des syllabes.
LireCouleur en Web lirecouleur.arkaline.fr/web.html ou
OpenOffice / LibreOffice

Autres systèmes :

Sur ordinateur, la synthèse vocale de FireFox, avec le mode lecture, permet aussi le surlignement des mots lus.

Dans OneNote sur Office365 – mode lecture immersif

Share