EcrireEnPictos – une app qui évolue encore !

Une application libre (et gratuite) suisse (en français) pour Windows et Mac, bientôt à nouveau pour iPad.
EcrireEnPictos exploite une bibliothèque libre de pictogrammes et propose des outils pour l’explorer, l’enrichir, produire des phrases et jouer avec des mots, des sons et des images. Bien qu’il utilise des pictogrammes, il n’est pas réservé à l’enseignement spécialisé et se révèle utile pour les lecteurs débutants.EcrireEnPictos est ouvert. L’index de la collection permet de disposer de plusieurs titres pour un même picto et plusieurs pictos pour un même titre.
Un éditeur permet de modifier la liste des titres pour un picto, d’en créer un nouveau à partir d’une image et d’en supprimer. Un registre des inscrits conserve les contenus et leurs modalités de traitement pour chacun d’eux dans les activités.

Téléchargements, nouvelle version 1.15 du 24 août 2017 
Share

--- Un commentaire sur “EcrireEnPictos – une app qui évolue encore !

    • Bonjour,
      Votre commentaire nous intéresse. De fait notre environnement naturel de travail est actuellement concentré en majorité sur des produits marqués à la pomme. Mais nous savions que ce produit, mis par ailleurs gratuitement en ligne, pouvait aussi intéresser les autres mondes, notamment hors de nos frontières helvétiques.
      – Une version Windows a pu être préparée, non sans peine tant les difficultés de transfert sont grandes.
      – Une version Android est imaginée et nous avons demandé de l’aide de personnes à même de nous coacher pour ce transfert (à partir de LiveCode, je le rappelle).
      – Une version Linux n’avait pas, a priori, été imaginée, seriez-vous intéressés à donner une aide et un soutien à ce propos ? Du coup, je vous laisse relayer votre question et vos remarques à notre collègue concepteur du logiciel, Jean-Marc BURNOD : http://alternatic.ch/spip.php?auteur3

      Salutations.

    • Il n’y a en effet pas encore de version Linux mais c’est prévu.
      Comme pour les autres versions, le temps nécessaire à sa réalisation dépend beaucoup
      des contributions des usagers.
      J’ai eu l’occasion de participer aux RMLL 2014 à Montpellier où j’ai fait quelques démonstrations de couloirs. Hormis le fait que l’accessibilité ne semblait pas vraiment intéresser, j’ai eu le sentiment d’être l’objet de flatteries de la part des différentes tribus de l’univers Linux francophone qui semble ignorer l’existence de LiveCode.
      Ceci dit, c’est avec plaisir que je collaborerais avec des usagers de Linux pour accoucher d’une version Linux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *